Actualité
Share
mercredi 22 mars 2017 - 16:30

Baromètre €co Experts, les résulats du quatrième trimestre 2016

Parce qu’il s’appuie sur un échantillon de 44 000 entreprises dont le siège se situe en région PACA, le baromètre de l’économie jouit désormais d’une crédibilité certaine et d’une réputation de rigueur qui correspond au niveau d’exigence voulu par les Experts-Comptables. La présentation des résultats du 4e trimestre 2016 a confirmé le succès de ce baromètre. Le rendez-vous est désormais attendu et l’étude que nous livrons réclamée par les autorités, préfectures, institutions consulaires, décideurs économiques ; « Depuis la première présentation, en septembre 2015 sous l’impulsion du président Laqhila, la notoriété

Eco Experts ne fait que croître et assure à la profession une visibilité précieuse, se félicite Lionel Canesi »

Après avoir ralenti aux deuxième et troisième trimestres 2016, la croissance de l’économie nationale a retrouvé un peu de vitalité en fin d’année. Le PIB a progressé de 1,1% sur un an, portée par une consommation et un investissement soutenus.

Le chiffre d’affaires des TPE – PME régionales s’est stabilisé par rapport à l’année dernière, contrairement au reste de la France où il a progressé en ligne avec le PIB national. En PACA, l’activité a été ralentie par les difficultés persistantes des très petites entreprises.

L’activité régionale globale a notamment été ralentie par le recul du chiffre d’affaires des entreprises de la construction. Ce recul contraste avec l’amélioration générale des perspectives dans le BTP, qui ne profite pas encore aux petites et moyennes entreprises. Néanmoins, la progression des investissements et de l’emploi dans le secteur suggère un redressement courant 2017.

Le tourisme peine toujours à se redresser relativement aux régions voisines. Le département des Alpes-Maritimes reste affecté par une baisse de la fréquentation touristique. Les entreprises réduisent leurs investissements et n’embauchent pas.

En revanche, le secteur médico-social a continué de résister à l’atonie de l’activité globale. Le chiffre d’affaires et les effectifs du secteur ont été dynamiques quelle que soit la taille de l’entreprise.

L’investissement des entreprises régionales a diminué sur un an, alors qu’il est resté stable en moyenne nationale. La baisse a concerné les secteurs qui relèvent de l’économie dite « productive » quand l’investissement s’est globalement stabilisé dans les activités «résidentielles ».

Il s’agit d’une baisse relative : l’investissement avait fortement progressé au quatrième trimestre 2015 suite à la mise en place du mécanisme de suramortissement exceptionnel en avril de la même année.

 

Résultats du 4eme trimestre 2016