Share
lundi 7 décembre 2015 - 15:15

Expert-Comptable : une profession qui gagne à être connue

Au cœur de la vie économique, les experts-comptables ont un métier passionnant.

Le partenaire le plus proche du chef d'entreprise

L’expert-comptable est un homme ou une femme travaillant en profession libérale, comme un médecin, un avocat ou un architecte. Comme sa profession l’indique, c’est à la fois un comptable et un expert. Il contrôle la comptabilité de ses clients, des entreprises, mais aussi des associations ou des institutions et les conseille sur leur gestion et même leur stratégie.

Cet expert indépendant se trouve donc au coeur du monde des affaires. À ce titre, il est le partenaire le plus proche du chef d’entreprise qui lui confie des missions de plus en plus diversifiées. De la création de l’entreprise à sa transmission, l’expert-comptable apporte en effet au dirigeant sa vision globale de généraliste pour l’informer, l’éclairer, lui « simplifier l’entreprise » et lui permettre ainsi de se recentrer sur son métier.

Un métier de contacts humains et de dialogue

Si l’amour des chiffres est nécessaire pour exercer cette profession, il faut y ajouter des qualités de gestionnaire, l’esprit de synthèse, l’écoute, la diplomatie et la rigueur. L’expert-comptable moderne est non seulement un technicien et un homme d’organisation, mais également quelqu’un qui a un sens commercial et de bonnes qualités de communication, car c’est un métier de contacts humains et de dialogue avec des collaborateurs et des clients très divers.

L’expert-comptable a en effet un rôle de confident, d’accompagnateur d’entreprise et de manager libéral.

Devenir expert-comptable : des filières variées

Beaucoup de chemins mènent à... l’expertise comptable. Les études durent 8 années après le Bac au total : 5 ans d’études théoriques en cycle universitaire et 3 ans de stage pratique rémunéré. On gagne donc déjà sa vie en acquérant une solide expérience professionnelle.

Plusieurs filières permettent d’accéder à cette profession. Le cursus comprend : soit un cycle classique universitaire, soit une formation en école privée (type École Supérieure de Commerce), soit une formation continue en alternance ou en apprentissage.

Chacun sa route grâce aux équivalences et passerelles

La voie ou filière classique consiste à préparer successivement des diplômes nationaux auprès d’établissements d’enseignement supérieur public ou privé. Il est possible également, quel que soit le profil de l’étudiant et son parcours initial, d’intégrer le cursus comptable à différents niveaux.

Des équivalences sont prévues à partir d’autres diplômes : MASTER 2 CCA; IEP ; licence et maîtrise d'administration économique et sociale ou de sciences économiques DEUG, DEUST, Licences, Maîtrises ; diplômes de grandes écoles et écoles supérieures de commerce ; cycles finances comptabilité des BTS comptabilité et gestion et DUT gestion des entreprises et des administrations; diplômes de l’INTEC (CNAM) ; certains diplômes étrangers, etc.